Rechercher
  • Aurore Ponsonnet

Petite leçon de français : le trait d'union


Ce petit trait horizontal que l’on met entre deux mots pour les relier s’appelle un TRAIT D’UNION. Grâce à ce trait d’union, on peut (LISTE NON EXHAUSTIVE) :

1. Créer des mots (noms communs, adverbes, noms propres) composés.

Exemples : sur-le-champ, nid-de-poule, grand-père, queue-de-pie, abat-jour, va-et-vient, chasse-neige, Gif-sur-Yvette, Hautes-Alpes.


2. Relier le verbe et le sujet dans une phrase interrogative.

Exemples : a. Voulez-vous dîner avec moi ? b. Seras-tu là ?


Subtilité : On met deux traits d’union pour encadrer le t dit euphonique* entre un verbe se terminant par une voyelle et un pronom commençant par une voyelle.

Exemples : a. A-t-il payé ses impôts ?

b. Parle-t-on anglais ici ?


*Euphonie : harmonie de sons agréablement combinés.


Ah, et on met aussi ce t dit euphonique après le c de convainc et vainc...

Exemple : a. Vainc-t-il sa phobie administrative ?

b. Convainc-t-on les gens en criant ?


3. Relier un pronom à un verbe à l’impératif. Exemples : a. Regarde-les ! b. Rends-moi mes gants.

c. Vas-y vite !


On met même deux traits d’union quand il y a deux pronoms. Exemples : a. Donne-le-moi ! b. Prête-lui-en.

c. Apporte-le-lui.


4. On met parfois un trait d’union dans le nom donné à des voies, établissements, fêtes, navires... On le voit peu, car le préfet de Paris (anciennement préfet de la Seine) en a proscrit l’usage. Exemples : a. L’avenue Victor-Hugo. b. Place de l’Hôtel-de-ville. c. L’église Saint-Eustache.


Par conséquent, le trait d’union est (parfois) très utile ! a. Faites-le bien. / Faites le bien. b. J’aime les nids de poule. / J’aime les nids-de-poule. c. On se retrouve sur le champ (de fleurs) et on pique-nique. / On se retrouve sur-le-champ (et on parle du budget).

0 vue